Système aquifère

Milk River


Milk River Transboundary Aquifer
La délimitation de l'Aquifère transfrontalier de Milk River couvre environ 24 880 kilomètres carrés. Il couvre environ 160 km d'est en ouest et environ 150 km du nord au sud. Cette délimitation hydrogéologique correspond à l'étendue du Membre de Virgelle, qui est la partie la plus perméable de la Formation de Milk River. Il comprend également les sédiments d'Alderson Sands, qui chevauchent Virgelle le long de sa limite de dépôt dans la partie nord-est de la région. Les limites nord, nord-est et est de l'Aquifère de Milk River sont définies par le champ gazier se retrouvant dans le Membre d'Alderson en Alberta. Un autre champ de gaz situé près de la ville du Havre (près des montagnes de Bears Paw) représente la limite sud-est de l'aquifère. Dans le nord du Montana, la Formation d'Eagle héberge le champ de gaz de Bears Paw. La rivière Marias constitue la limite sud de l'aquifère. Bien que la Formation de Milk River / Eagle s'étende plus au sud du Montana, cette limite physiographique a été choisie en fonction du modèle hydrogéologique de l'aquifère. La limite occidentale de l'aquifère correspond à la zone la plus à l'ouest dans laquelle les puits d'eau ont été complétés dans le Membre de Virgelle. Le Membre de Virgelle s'étend plus à l'ouest, au-delà de la longitude -113 °; Cependant, aucun puits d'eau n'a été complété dans cette unité en raison de la profondeur significative de l'aquifère (> 400 m; Stantec, 2002). L'hydrostratigraphie de la zone couverte par l'Aquifère transfrontalier de Milk River est définie comme suit par Pétré et al., 2015. Groupe du Colorado Le shale du Colorado constitue un aquitard régional dans la zone d'étude. La conductivité hydraulique du Groupe du Colorado varie de 10^-10 à 10^-14 m/s (Hendry et Schwartz, 1988). Cette faible conductivité hydraulique limite les quantités d'eau exploitables. Formation de Milk River / Eagle La Formation de Milk River est confinée au-dessus et en-dessous par les shales à faible perméabilité du Colorado et de la Formation de Pakowki / Claggett. L'Aquifère de Milk River se trouve dans la Formation de Milk River. La Formation de Milk River contient, de bas en haut, le Membre de Telegraph Creek, le Membre de Virgelle et le Membre de Deadhorse Coulee. L'élément médian (Virgelle) est la partie la plus perméable de la formation. L'aquifère de Milk River est un aquifère confiné et incliné, qui ne présente des conditions d'écoulement artésien que localement. Membre et Formation de Telegraph Creek Le Membre et la Formation de Telegraph Creek est une zone de transition, interprétée comme des dépôts ayant une perméabilité inférieure au Membre de Virgelle, mais supérieure à celle du shale du Colorado. Membre de Virgelle Le Membre de Virgelle est la partie aquifère la plus importante de la Formation de Milk River et constitue donc l'Aquifère de Milk River. La conductivité hydraulique du Membre de Virgelle est de 1,81 x 10^-7 m/s (Robertson, 1988). Membre d'Alderson La partie supérieure du Membre d'Alderson contient deux grands ensembles sableux distincts qui forment un aquifère régional dans le sud de l'Alberta. Selon O'Connell (2014), les aquifères de Virgelle et d'Upper Alderson sont séparés par des sédiments boueux des membres d'Alderson et de Deadhorse Coulee. Les deux membres sont localement en contact à la limite d'érosion de Virgelle et l'écoulement d'eau entre les deux aquifères est probable (O'Connell, 2014). Formation de Pakowki / Shale de Claggett La Formation de Pakowki / Shale de Claggett constitue un aquitard; La conductivité hydraulique de la Formation de Pakowki est de 10^-11 m/s (Toth et Corbet, 1987). Dans le Montana, la conductivité hydraulique du Shale de Claggett a une valeur estimée de 3,5 x 10^-11 m/s (Anna, 2011). Formation de Belly River / Judith River Le Groupe Belly River et la Formation de Judith River constituent un aquifère et la conductivité hydraulique de l'Aquifère de Judith River dans le nord du Montana varie de 9 x 10^-8 m/s à 8,8 x 10^-7 m/s (Anna, 2011). Formation de Bearpaw Cette couche marine est litologiquement semblable à celle de la Formation de Pakowki; Par conséquent, il s'agit d'un aquitard régional (Tokarsky, 1974).